Installation

Comment commencer un élevage bovin ? 

installation éleveur bovin

 

Choisir le métier d’éleveur bovin doit partir d’une vocation ou d’une passion. Malgré la vie en plein air et le contact avec les bêtes, c’est un mode d’existence qui peut parfois être ardu : astreinte quotidienne, revenus maigres, etc. De plus, le métier d’agriculteur est à la merci de certains aléas climatiques (sécheresses, inondations) ou politiques (crises sanitaires).

Cependant ce métier constitue une des bases de notre système alimentaire, et la production qui en résulte fait briller la gastronomie française à travers le monde. 

Vous souhaitez devenir éleveur bovin, mais ne savez pas par où commencer ? Vous n’êtes pas sûr d’avoir les ressources nécessaires pour vos débuts ? Voici un petit guide pour entreprendre un projet d’élevage bovin. 

 

 

Quelle formation initiale pour devenir éleveur bovin ? 

 

En premier lieu, il est important d’apprendre les bases du métier d’éleveur bovin

Pour la formation et la détermination du projet agricole, vous pouvez vous adresser à la chambre d’agriculture de votre département. Des formations adaptées à votre situation personnelle vous seront proposées. Certaines formations comme Pour une agriculture du vivant et Pâturesens, proposent des cursus plus tournés vers le biologique et l’agriculture raisonnée

La formation de base (en BTS ou école agricole) vous apprend, selon le cursus et la spécialité, les bases de l’élevage, la gestion des saisons, des machines, les particularités de l’élevage bovin, les maladies et risques.

Un des pans les plus importants de la formation élevage bovin, concerne la gestion administrative et financière de l’exploitation. En effet, c’est avec une gestion vertueuse et  régulière que l’on garde une ferme saine et rentable. 

installation élevage bovin

 

Le stage pratique chez un éleveur bovin

Après la théorie, vient le moment le plus important de votre formation : le stage pratique chez des agriculteurs. Vous pourrez ainsi observer le quotidien d’un éleveur bovin, ses amplitudes de travail et les réflexes de gestion des imprévus par l’expérience. Différents sites comme Stage Agricole proposent aux agriculteurs apprenants une immersion dans des fermes laitières ou des exploitations de vaches à viande

Vous aurez fait le choix à ce niveau du type d’élevage, vache à lait ou vache à viande, dont vous voulez être l’exploitant. Il ne vous est pas interdit de créer un projet d’exploitation agricole innovante : pâture en haute montagne, abattoir portatif, vente en directe à la ferme, exploitation de résidus de l’exploitation (laine, fumier, fruits, arbres). 

 

 

Choisir son terrain et son matériel d’élevage bovin

Une fois une solide formation acquise et votre tête pleine de bonnes pratiques, vous pouvez vous mettre en quête du terrain et des équipements qui vous permettront de démarrer. 

Le lieu et le matériel de votre exploitation bovine 

Tout d’abord, il faut trouver un terrain qui offre de bonnes perspectives et dispose d’un écosystème qui vous plaît. Le prix normal d’un terrain agricole est généralement compris entre 5 et 10 euros au mètre carré, soit entre 5 000 et 10 000 euros par hectare de terre. 

Si vous héritez ou reprenez une ferme, des structures juridiques adaptées aux exploitations agricoles permettent d’encadrer la passation du capital.

Ensuite, il vous faut des installations propres et fonctionnelles, selon ce que nécessite votre type d’élevage.

Le bâtiment, le matériel pour la traite et abreuvoirs, ainsi que les équipements d’hygiène et de bien-être des vaches doivent pouvoir être facilement et régulièrement nettoyées. Il vous faudra notamment : 

  • Le matériel pour bâtiment d’élevage et l’équipement d’élevage
  • Le matériel de traite et de soin
  • L’équipement pour la nutrition animale
  • Tondeuse et matériel pour enrubannage
  • Matériel de clôture
  • Hygiène du bâtiment

Ces infrastructures représentant un certain investissement, n’hésitez pas à vous faire aider dans vos démarches. En effet, il vous est possible de bénéficier des conseils et d’un support financier de la part d’organismes privés (banques ou coopératives agricoles, organismes de financement agricole) ou publics (aides de la région, de l’union européenne).

Idée : vous souhaitez installer un abri intelligent pour vos vaches ou tracteurs? Une startup propose aux agriculteurs d’installer des panneaux photovoltaïque sur le toit des granges pour exploiter leur électricité.

 

La nourriture de vos vaches, veaux, taureaux et génisses

Il vous faudra ensuite décider par quels moyens la nourriture de vos vaches sera fournie, s’il faut investir dans des machines agricoles et si oui lesquelles. Il est possible d’acheter du fourrage ou du foin à des agriculteurs, mais il existe des solutions plus innovantes ou solidaires pour garantir la pâture à vos bêtes. 

Par exemple, la location de prés est une solution proposée par le site de la Chambre d’agriculture. Ailleurs, sur des forums du net ou des groupes Facebook, vous pourrez également trouver votre bonheur en termes de bons plans et conseils pragmatiques.

 

Enfin, il ne reste plus qu’à choisir ses vaches. A ce titre, John Seymour précisait dans “Complete Guide of Self Sufficiency” (= “Guide complet de l’autosuffisance”) explique que pour choisir une génisse, il en va de même que pour des épousailles :

“[…]pour choisir une génisse, regardez sa mère. De même que votre future fiancée pourra ressembler à votre belle-mère dans ses vieux jours, la génisse a de bonnes chances de tenir de sa mère”- source J. Seymour, traduction du rédacteur

On pourra également prendre, comme Seymour le suggère, le conseil d’un bon ami qui s’y connaît en vaches.  Voir notre article sur comment choisir ses vaches.

 

Comment financer ses débuts en tant qu’exploitant bovin ? 

Vient enfin la partie la plus importante : la recherche de financements et la viabilisation de l’entreprise. Vous pouvez assembler votre capital initial de plusieurs manières : 

  • Des aides financières pour éleveurs bovins sont mises en place via la Politique Agricole Commune (PAC), le gouvernement ou les régions.
  • L’apport personnel : une exploitation, du matériel, un cheptel, un capital financier, une allocation ou un revenu peut être à votre disposition. 
  • Des financements extérieurs : un crédit bancaire adapté, de nouveaux moyens de crowdfunding ou de micro financement pour exploitations bovines.

Par exemple, Cow Gestion vous permet d’obtenir de la trésorerie par un système de location de vaches de votre cheptel. Ce système vous permet d’obtenir une somme immédiatement. Vous remboursez votre crédit en différé par la vente de vos génisses issues des vaches louées. 

> Comment fonctionne Cowgestion, la solution de financement pour élevage bovin ? 

Pour certains exploitants, ce système leur permet d’investir dans une brosse à vache supplémentaire. Un investissement initial permet aussi de transformer son exploitation agricole en élevage bovin, ou de la convertir au biologique.

 

Dans tous les cas, gardez en tête qu’une gestion financière et administrative régulière et transparente, et une relation de confiance malgré les épreuves, et le bien-être des vaches, sont les piliers d’une exploitation durable

Bien sur, chaque exploitation a son histoire qui fait sa particularité. Pour aller plus loin, vous pouvez écouter ce documentaire audio rassemblant des souvenirs d’agriculteurs racontant leur installation.